vide
a-nous-dieu-toccoli
- Notes - Réflexions -
frise haut

 

PROGRAMME DE FORMATION

Table des matières:
  1. Investigation préalable
  2. Procédures
  3. Enseignements
  4. Recherches
  5. Etudes


1. INVESTIGATION PRÉALABLE

Cerner toutes les implications idéologiques (philosophiques, historiques, linguistiques, anthropologiques,...) des mots CULTURE / CIVILISATION et ÉCONOMIE, chez des auteurs comme :


  1. ARON R.
  2. BARTHES R.
  3. BOURDIEU P.
  4. BRAUDEL F.
  5. CERTEAU M. de
  6. DUMEZIL G.
  7. DREWERMANN E.
  8. ECO U.
  9. ELIADE M.
  1. FOUCAULT M.
  2. FRAZER Ed.
  3. FUMAROLI M.
  4. GLUCKSMANN A.
  5. GROSSER A.
  6. GRUNZISKY S.
  7. GUTTIEREZ G.
  8. HERSKOWITZ
  9. HUNTINGTON S.
  1. KÜNG H.
  2. LEFEBVRE P.
  3. LEVY STRAUSS Cl.
  4. LIPOVETSKY G.
  5. MALINOWSKI B.
  6. MARCUSE H.
  7. MARTINI G.M. Card.
  8. MEAD M.
  9. MORIN Ed.
  1. REMOND R.
  2. RICOEUR P.
  3. SERRES M.
  4. STEINER G.
  5. TOURAINE A.
  6. VALADIER P.
  7. VAN DER LEUWEEN
  8. WACHTEL N.
  9. WIESEL E.


Etablir une grille d'analyse capable de faire apparaître en quoi l'économie peut ou ne peut pas prétendre à être le terreau d'une culture originale, comme ont pu l'être
  • les sciences au XIX° siècle, pour la culture dite scientifique,
  • les oeuvres littéraires du XVII° siècle français, pour la culture dite classique.

2. PROCÉDURES

Enseignements – Recherches – Études

2.1 LES ENSEIGNEMENTS

  • Cette activité se devra d'être régulière (hebdo, bi-mensuelle, mensuelle au moins) et d'être tenue toujours aux mêmes heure, jour et lieu.
  • Chaque enseignement évitera d'en chevaucher un autre.
  • Le même intervenant peut naturellement donner plusieurs enseignements.
  • Il serait souhaitable que chaque séance constitue un tout mais qu'une certaine assiduité soit cependant exigée.
  • L'intervenant peut s'adjoindre tout spécialiste de son choix.
  • Le staff des enseignants est naturellement appelé à s'étoffer par cooptation.


2.2 LES RECHERCHES

  • Même procédure générale que plus haut.
  • Pourtant la part active des participants devrait être plus importante (exposés, par ex.).
  • Un maître de recherches peut aussi bien être un enseignant, et vice versa ; on peut même imaginer toutes sortes d'interactions.
  • Même phénomène de cooptation pour étoffer le staff.


2.3 LES ÉTUDES

  • Elles devraient être l'apanage du Board, qui pourrait de sa propre initiative-ou invité par mes soins-se retrouver sur un rythme de son choix, autour d'un des thèmes proposés, ou autres, d'actualité de plus grande urgence.
  • Le Board se comporterait à l'instar d'un séminaire de doctorat ou d'une académie.
  • Chaque membre du Board, pour le thème considéré, est habilité à inviter toute personne susceptible d'intéresser le débat. Ces invités peuvent d'ailleurs constituer le fameux GEDEPOME (GroupE D'Experts Plus Ou Moins Eloignés).
  • Ces études, outre qu'elles seraient des débats d'idées, peuvent se prêter à toutes sortes de formes et d'usages : exposé-débat ; communication ; débat libre, etc.
  • Au besoin, et sur un sujet d'importance, la presse pourrait être invitée au débat lui-même et/ou à une conférence de presse.
  • Bien sûr, c'est la responsabilité du Board que de considérer les contenus et les procédures des enseignements, recherches et études de l'ADMORE.


3. ENSEIGNEMENTS


ANALYSE HISTORICO-CRITIQUE DES GRANDS MOUVEMENTS ÉCONOMIQUE S et COMMERCIAUX
3.1 – D'ALEXANDRE LE GRAND (-323) À LA CHUTE DE L'EMPIRE ROMAIN (+ 500)
  • Les campagnes d'Alexandre jusqu'à l'Indus.
  • L'empire Séleucide jusqu'à l'entrée de Pompée à Athènes (+66)
  • La Méditerranée Romaine (Mare Nostrum)
  • Les Provinces romaines d'Asie et la Route de la Soie.

3.2 – AUTOUR DU SAINT EMPIRE ROMAIN : CHARLEMAGNE (+ 800)
  • La fonction des Missi Dominici.
  • La colonisation de l'Empire par les moines.
3.3 – AUTOUR DU SAINT EMPIRE ROMAIN GERMANIQUE : FRIEDRICH VON HOHENSTAUFEN (+1300)
  • Economie des Croisades
  • L'appropriation de la terre par les nouveaux ordres dominicain et franciscain/capucin.
  • Les grandes foires d'Europe : Cantorbery, Gand, Reims, Dijon, Lübeck, Leipzig, Milan... et l'invention des billets à ordre et des billets de banque.
  • Les rapports de la Chrétienté avec la dynastie mongole de Perse (les Ilkhans de Tabriz)  : Rois de France, Papes et marchands gênois et vénitiens.
3.4 – AUTOUR DE L'EMPIRE HÉGÉMONIQUE  : CHARLES QUINT ET PHILIPPE II (+ 1500-1550)
  • Le commerce avec le Nouveau Monde ; denrées, esclaves et techniques.
  • L'or : recherche, découverte, exploitation, transfert, utilisation. Naissance des banques (Fugger d'Augsburg).
  • La Méditerranée ibérique.
  • L'esprit conquistador de la Foi Chrétienne ; les Jésuites.
  • Les aspects économico-politiques de la Réforme protestante : les Princes allemands et la Suède.
  • La Contre-Réforme Catholique (Concile de Trente) et le Baroque : architecture et religiosité nouvelles.

3.5 – LA MAÎTRISE DES MERS (+ 1600-1800)
  • Les Routes maritimes et la police des mers (l'ère des Corsaires).
  • Portugais (Henri Le navigateur et Vasco de Gama) ; Espagnols (les Océans) ; Anglais, Français et Hollandais.
  • Développement des ports de commerce et des positions stratégiques : Gibraltar, Malte, Chypre ; New Amsterdam ; Goa, Diego Suarez, Macao, Timor...

3.6 – LE SIÈCLES DE LOUIS XIV.
  • Financement de la guerre aux frontières.
  • Le Colbertisme
  • Le pouvoir absolu et la décision économique.

3.7 – AUTOUR DE L'EMPIRE FRANCAIS et SA CONSÉQUENCE NATURELLE.
  • Financement des guerres napoléoniennes.
  • Financement des remodelages urbains de Paris.
  • Financement des préparatifs de l'invasion avortée de l'Angleterre.
  • Naissance de l'empire colonial français : Afrique, Asie et Amériques.

3.8 – LES DEUX GUERRES MONDIALES.
  • La politique économique de la Prusse au début du siècle.
  • Le redressement politique et économique de l'Allemagne entre 18 et 39.
  • La destruction de l'Europe et le plan Marshall.
  • Les défaites du Japon et de l'Allemagne et leurs miracles économiques.
  • L'hégémonie économique puis politique des USA, et la fragilisation puis la chute de l'URSS.

3.9 – FIN DU XXe SIÈCLE  : DU CHOC ÉCONOMIQUE (PÉTROLE) AU CHOC FINANCIER (MONNAIES).
  • L'Ecole du Capitalisme Libéral (Eres Reagan / Thatcher).
  • L'alternative de l'union Européenne.
  • La montée et la chute des Dragons de l'Asie du Sud-Est.
  • Les mystères des économies indienne et chinoise.
  • Le Yen et les paradoxes de l'économie nippone.
  • La globalisation et le Nouveau Désordre Economique Mondial.

4. SÉMINAIRES DE RECHERCHE

LES GRANDES INTERROGATIONS DEVANT L'HISTOIRE ÉCONOMIQUE MONDIALE 4.1 – LES SYSTÈMES DE FINANCEMENT et D'APPROVISIOSNNEMENT DE LA CAMPAGNE D'ALEXANDRE (depuis Pella, Macédoine, à Bucéphale, 5e affluent de l'Indus)
  • La levée des Macédoniens.
  • La campagne d'Anatolie contre Darius III.
  • La campagne d'Egypte jusqu'en Libye Cyrénaïque.
  • La destruction de l'Empire Achéménide (Persépolis).
  • La conquête de la Transoxiane (Ouzbékistan), de la Bactriane (Afghanistan) et du Gandhara (Penjab).
  • Le repli jusqu'à Babylone, par le désert de Makran (Balouchistan, Sud-Est de l'Iran).

4.2 – MÊMES QUESTIONS POUR LES LÉGIONS DE L'EMPIRE ROMAIN.
  • De l'Ecosse à Trêves.
  • Du Danube à l'Euphrate.
  • De la Libye à la Mauritanie.

4.3 – LE COMMERCE MARITIME EN MÉDITERRANÉE : DES PHÉNICIENS AUX ROMAINS.
  • Qui sont ces Peuples de la Mer ? (Sidon/Tyr, Byblos)
  • La fondation des comptoirs maritimes par les Grecs (Phocée, Nikaïa, Neapolis, Antipolis...)
  • Le passage de la flotte marchande à la flotte de guerre.

4.4 – LA ROUTE DE LA SOIE.
  • Les différents parcours : chinois, central asiatique, russe méridional, penjabite, afghan perse, syriaque...
  • Embranchements : indien, turc, arable...
  • Le conditionnement des caravanes.
  • Développement de routes annexes : or, encens, épices, esclaves, parfums...

4.5 – LE FINANCEMENT DES CROISADES.
  • La levée dans les différents pays d'Europe occidentale, et le voyage.
  • L'entretien sur place : construction des kracs ; émoluments des troupes, financement des batailles...
  • Les relations commerciales avec les Mamelouks d'Egypte et le Ilkhans turco-mongols de Tabriz, Azerbaïdjan.

4.6 – LE COMMERCE AU LONG COURS.
  • La Route de la Soie revisitée : Marco Polo, les envoyés du Pape et du Roi de France.
  • Les rapports particuliers des marchands Génois et des Vénitiens avec le Shah turco-mongol des Ilkhans de Tabriz.

4.7 – LA ROUTE DES FOIRES.
  • Places : Cantorbéry, Gand, Reims, Dijon, Lübeck, Leipzig, Milan, etc.
  • Denrées : soieries, draps et brocards ; huiles et parfums ; orfèvrerie et joyaux ciselés, etc.
  • Déplacements : les routes du Rhône, du Rhin et des Lacs suisses et italiens.
  • Modes de paiement : billets à ordre et billets de banques.

4.8 – LES GRANDES ROUTES MARITIMES.
  • Le problème de l'or américain (Potossi, Pérou) et les banques impériales (Fugger d'Augsburg).
  • L'export-import Espagne/Empire (Séville/Vienne) et Nouveau Monde (Lima/Potossi : Pérou).
  • La richesse américaine au service de l'hégémonie austriaco-espagnole en Méditerranée.
  • Les comptoirs africains des Portugais, fondés par Vasco de Gama.
  • La route commerciale de Goa, de Macao et de Timor : marchands et jésuites.
  • Le rôle spécifice des missionnaires (franciscains, dominicains et jésuites) auprès des marchands ibéro-lusitaniens.

4.9 – LES GUERRES NAPOLÉONIENNES.
  • Les finances de l'empereur.
  • Les finances des coalisés.
  • Naissance des grandes banques européennes (Rotchild, par ex., etc.)
  • Waterloo et le triomphe de la spéculation boursière.

4.10 – AVÈNEMENT DE L'INDUSTRIALISATION.
  • Le changement des conditions de travail en Europe de l'Ouest : la mine et le charbon et le chemin de fer.
  • Naissance d'une nouvelle classe sociale et transformation du paysage urbain : prolétariat et cités-dortoirs.
  • Travail et plus value : la problématique marxienne de l'outil de production.
  • Développement du capitalisme comme système économique.
  • L'alternative "communiste".

4.11 – LES THÉORIES ÉCONOMIQUES DES XIXe ET XXe SIÈCLES.
  • Marx
  • Weber
  • Keynes
  • Friedrich von Hayek

4.12 – LES ÉCOLES DE COMMERCE.
  • Enseignements, buts, théories.
  • Quel management ?

4.13 – UN EXEMPLE : LE KOSOVO.
  • Evaluation des destructions très programmées, opérées par les armées alliées de l'OTAN.
  • Catalogue du matériel militaire engagé (spécialement AIR/SOL)
  • Pronostic des retombées économiques positives pour ces mêmes alliés, en matière de reconstruction du pays.

5. ÉTUDES

ESSAIS D'INTERPRÉTATION DE PHÉNOMÈNES D'INTERACTION HISTOIRE / ÉCONOMIE / CULTURE.

5.1 – L'HOMME MÉDITERRANÉEN D'APRÈS FERNAND BRAUDEL.
  • Environnement naturel, historique et culturel.
  • Du 'Mare Nostrum' au 'MARE IBERICUM' de Philippe II.
  • Le monde méditerranéen du III° millénaire : les déplacements de populations, les guerres ethniques et territoriales, l'Union européenne au Nord et l'islamisation des pourtours sud.
  • L'internationalisation du bassin méditerranéen et l'émergence d'un 'homo mediterraneus'.

5.2 – ÉTUDE CRITIQUE DES CURRICULA UTILISÉS DANS LES PROGRAMMES DE FORMATION DES GRANDES ÉCOLES.
  • Relation  : théorie / apprentissage.
  • Dimension humaniste de la formation : éthique et valeurs culturelles ou de civilisation.
  • Etude de mentalités : comportements et attitudes mentales des partenaires en présence.
  • L'économie comme processus objectif ou bien comme activité génératrice de valeurs et de phénomènes culturels.
5.3 – DIMENSIONS ANTHROPOGÈNE ET ANTHROPOPHAGE DE LA FORMATION EN GRANDES ÉCOLES DE COMMERCE.
  • Les modèles et les curriculii.
  • Humanisme et libéralisme : l'homme producteur et l'homme produit (l'homme acteur/agi de l'économie).
  • De la conquête des parts de marché à la conquête des aires humaines de production.
  • Effets pervers de la globalisation, de la délocalisation et de la déstabilisation du ou des marchés.

5.4 – EXÉGÈSE COMPARATIVE DU FACTEUR " RELIGION" CHEZ KARL MARX ET MAX WEBER, EN MATIÈRE D'ÉCONOMIE POLITIQUE.
  • Puritanisme anglo-saxon des Pères Fondateurs et catholicisme latin : capitalisme et opium du peuple.
  • Ethique biblique du Deutéronome et Impératif arbitraire du profit.
  • Le bonheur par la production/consommation des biens, et le bonheur par l'amélioration des conditions de la vie sociale..
  • Dieu et Mammon, chez Mathhieu notamment.

5.5 – PROPOSITIONS et INTUITIONS DE FRIEDRICH VON HAYEK, Prix Nobel de sciences économiques en 1974.
  • Proposition 1 : La conséquence des actions individuelles échappe à la planification rationnelle des individus qui y participent : critique du constructivisme cartésien.
  • Proposition 2 : La principale question posée au fonctionnement des sociétés est celle de la coordination des actions indépendantes : cela passe, non par une extension de la rationalité, mais
***par des mécanismes de tâtonnement et d'apprentissage qui orientent les agents vers une convergence partielle de leurs anticipations, et
***par l'émergence de règles dont la connaissance leur sert de référence.
  • Intuition 1 : La renaissance de l'économie institutionnelle à la recherche d'une explication des institutions
  • Intuition 2 : L'économie évolutionniste à l'étude de la dynamique des processus économiques et sociaux.
  • Intuition 3 : L'interrogation sur les mécanismes de coordination au centre des préoccupations des théoriciens des jeux non coopératifs hétérodoxes.

5.5 – LE SITE DE SOPHIA ANTIPOLIS : HISTOIRE et SENS DANS UNE CONJONCTURE MOUVANTE ET COMPRÉHENSIVE..
  • La fondation de Sophia Antipolis :le mythe et la réalité.
  • La croissance de Sophia Antipolis :passage de l'enfance à l'adolescence.
  • Les compagnons de 'jeu' de Sophia Antipolis :Aix-Marseille, Lyon-Grenobe, Milan-Turin-Zürich, Barcelone-Figueiras, ie : l'Arc Latin.
  • SA en relation avec Nice, Cannes et Menton : PACA et au-delà (Silicon Valley, Kansaï, etc..)

5.6 – À PROPOS DU CLUB DES DIRIGEANTS DE Sophia Antipolis
  • Dimensions : conseil, critique, contrôle et vision.
  • Responsabilités : efficacité, débouché, ouverture, conformité et relance.
  • Ambitions : en fonction de la conjoncture, des besoins et capacité, des nécessités objectives et incontournables.
  • Cadre : tenir en même temps 2 caps : local et global !
frise bas


AccueilSommaire notes-réflexions |

URL :http://www.a-nous-dieu-toccoli.com/articles/notes/1999/formation.html
Copyright © : Vincent-Paul Toccoli pour le contenu et Marc Pandelé pour la réalisation
Recréation : 2004/01/31
Dernière modification : 2004/01/31
Maintenance : webmaster@a-nous-dieu-toccoli.com